mercredi 8 octobre 2014

L'élément naturel le plus rare sur Terre



L'élément chimique le plus rare sur la surface de la Terre, si l'on ne se réfère qu'au tableau périodique des éléments, est l'astate, l'élément de numéro atomique 85, abrégé At : on estime qu'il n'en existe que 1 à 30 grammes, à un moment donné, dans... toute la croûte terrestre.

Cet élément de la famille des halogènes, en est le plus lourd représentant, il est également particulièrement instable et radioactif, ce qui explique sa rareté : son isotope le plus stable, 210At, a une demi-vie d'un peu plus de 8 heures seulement, tandis que le moins stable, 213At, une demi-vie de seulement 125 nanosecondes. Il est produit spontanément par désintégration du francium, du thorium, mais aussi de l'uranium, et se désintègre rapidement en isotope de plomb, de radon, de polonium....

L'élément est si instable qu'on n'en a jamais vu : une quantité suffisante pour être décelée par l’œil humain se vaporiserait immédiatement sous l'effet de la chaleur générée par sa propre radioactivité. Son nom lui-même évoque son instabilité (Astatos, en grec, signifie instable). Seul le francium, dans la table périodique des éléments, est moins stable parmi les éléments naturels.

On doit toutefois noter que certains éléments transuranien (i-e, de numéro atomique supérieur à celui de l'uranium, 92), obtenus artificiellement, sont bien évidemment plus rares, puisqu'ils n'apparaissent pas sur Terre à l'état naturel. Certains sont également moins stables (ex : seaborgium).