samedi 13 septembre 2014

La plus haute vague jamais enregistrée sur la planète



Si de nombreuses vidéos de surfeurs chevauchant les flots géants font le tour du monde, c'est vraisemblablement au cœur des océans que l'on pourra enregistrer les vagues les plus hautes de la planète, sous la forme de ces fameuses vagues scélérates ou Rogue Waves auxquelles on attribue quantité de disparitions et de naufrages en mer. Le plus grand de ces déferlements mythiques a atteint 29,1 m, et l'on estime que la tempête Quirin de 2011 a certainement donné naissance à des lames de 36 m de haut!

Suite à l'effondrement en 1958 de plus de 30 millions de mètres cubes de roches, plongeant 914 mètres en dessous dans la mer, une énorme vague dévaste la baie de Lituya, en Alaska, couchant les arbres à plus de 520 mètres de hauteur lorsqu'elle rencontre la falaise. Soupçonnée d'avoir atteint les 30 mètres de haut, la vague de Lituya Bay est l'exemple de la puissance destructrice des lames dont l'ampleur et la hauteur atteignent des records. Elles n'est cependant pas à proprement parler une vague, mais plutôt un mini-tsunami : le déplacement d'eau généré par l'activité terrestre n'était finalement dangereux que lorsque celui-ci s'écrasait contre la baie, comme le sont généralement les tsunami, inoffensifs en pleine mer, dévastateurs le long des côtes.

Dans la catégorie des vagues les plus hautes, on observe les plus intéressants phénomènes à des spots bien précis, dont la configuration des fonds océaniques accentue la force et accroît le probabilité d'apparition de vagues géantes, comme c'est régulièrement le cas à Nazaré, au Portugal. Cet endroit bien connu des surfeurs voit régulièrement se former des vagues de plus de 20 mètres de hauteur, et les records de vagues les plus grandes que puissent surfer les amateurs de sports extrême, s'enchaînent avec les ans. Dans les premières années de la décennie 2010, les surfeurs Cotton et McNamara ont ainsi chevauché des vagues de 23,77 mètres, et 24,3 mètres (80 pieds).

Mais c'est pourtant au cœur des océans que naissent les vagues les plus impressionnantes et probablement les plus dévastatrices, à en croire les nombreux récits de murs d'eau gigantesques à l'origine de naufrages inexpliqués, déferlant sur les navires dans une mer pourtant relativement calme, de façon tout à fait imprévisible.

Ces vagues scélérates autrefois qualifiées de mythes, ont vu leur existence reconnue au cours du siècle dernier, et plus encore, sont désormais observées et enregistrés, étudiées plus précisément depuis les années 1990. La plus haute de ces vagues destructrices a été mesurée au large de l'Ecosse, dans l'Atlantique Nord, atteignant une hauteur de 29,1 mètres. La tempête Quirin qui sévit en 2011 au même endroit, offrit la mesure la plus grande jamais enregistrée, de la hauteur significative d'un train de vagues, avec 20,1 mètres de haut. Cette hauteur significative correspond à la mesure de l'amplitude du tiers des vagues les plus fortes, et laisse présager, selon l'équipe qui a collecté et interprété les données d'observation satellitaires, de l'existence de vagues atteignant jusqu'à 36 mètres de haut, soit, la hauteur d'un immeuble de 12 étages! La pression exercée par ces colonnes d'eau suffisent à broyer un navire léger, et la force destructrice de ces vagues scélérates peut envoyer un bateau conséquent par le fond en quelques minutes, voire l'engloutir en quelques secondes!


Pour en savoir plus :
Les plus grandes vagues de la planète. Nature extrême.