samedi 13 septembre 2014

L'être vivant le plus vieux de la planète



Posidonia oceanica est une herbe marine dont les caractéristiques reproductrices lui permettent de se développer en colonie clonale, chaque individu de la colonie participant à la transmission du génome à l'identique, en donnant naissance à d'autres individus perdurant la lignée. L'ensemble forme un super-organisme, une entité unique, dont les premières "cellules" sont apparues il y'a plus de 100 000 ans, l'âge du plus vieil organisme encore vivant sur Terre... dans la mer.

Les posidonies de Méditerranée sont en effet des plantes aquatiques dont la reproduction sexuée est complétée par une reproduction par propagule : des tiges rhyzomateuses issues d'une plante-mère s'étendent le fond des mers pour s'accrocher sur un support adéquat et développer de nouvelles plantes, génétiquement identiques à la précédente, formant ainsi un herbier dont la taille et le volume varie notablement. L'un de ces herbiers, récemment observé (2006) à l'aide de comparaisons génétiques entre des plantes distantes de plusieurs kilomètres, s'est révélé n'être qu'un seul et même organisme d'une taille phénoménale, en s'étendant sur plus de 8 km de long.

Cette entité compte au bas mot 100 millions de plantes clones, attachées entre elles et formant l'un des êtres vivants les plus grands que l'on connaisse, n'ayant rien à envier à d'autres super-organismes tels que ceux formés par les Peupliers Faux-trembles de la colonie Pando dans l'Utah, ou les champignons clones de l'Oregon, Armillaria ostoyae. On estime l'âge de Posidonia oceanica (en désignant par ce terme, l'herbier le plus ancien) à près voire plus de 100 000 ans, quand celui de Pando est estimé à 80 000. Cette évaluation fait de Posidonia oceanica l'être vivant le plus âgé du monde.


Pour en savoir plus
Posidonia oceanica, la plus vieille entité vivante? Nature extrême